PROGRAMME DE CERTIFICATION

La certification constitue un instrument pour permettre d’appuyer la reconnaissance de l’ensemble des tâches d’un membre dans son milieu de travail. Plusieurs archivistes œuvrant dans des grandes organisations bénéficient déjà de cette reconnaissance grâce au poste qu’ils occupent. Ce n’est toutefois pas le cas de tous les membres de l’AAQ. Avec l’augmentation du travail à la pige ou du travail à temps partiel, une telle reconnaissance n’est plus toujours offerte par le milieu de travail, d’où l’importance pour l’AAQ d’offrir ce service à ses membres. Demander votre certification

Critères de reconnaissance de la certification

Les critères de reconnaissance pour le statut des membres ont déjà été déterminés lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des archivistes du Québec en 1996. Ils sont inscrits dans un tableau qui accompagne le formulaire de demande de certification. À titre d’information, voici la façon dont ils sont appliqués par les membres du Comité de certification et perfectionnement.

Reconnaissance de la scolarité

La scolarité exigée pour être reconnu comme professionnel est :

  • un diplôme de deuxième cycle incluant une formation en archivistique ou
  • un diplôme de premier cycle incluant un certificat en archivistique ou
  • un diplôme de premier cycle et un certificat en archivistique.

La scolarité exigée pour être reconnu comme technicien en documentation est un diplôme en techniques de la documentation.

Reconnaissance de l’expérience

Pour les candidats n’ayant pas la scolarité suffisante, le calcul des années d’expérience se fait de la façon suivante :

  • deux ans d’expérience en exerçant des tâches professionnelles = une année de scolarité universitaire en archivistique lorsque l’archiviste a un ou deux ans de scolarité universitaire ou lorsqu’il a un premier ou un deuxième cycle universitaire sans formation en archivistique de base ;
  • trois ans d’expérience en exerçant des tâches professionnelles = un an de scolarité universitaire en archivistique lorsque l’archiviste n’a aucune formation universitaire de base ;
  • deux ans d’expérience en exerçant des tâches de niveau technique en archivistique = un an de scolarité comme technicien.

Documentation nécessaire

Compte tenu de l’importance accordée à l’expérience pour la certification des membres, il devient essentiel que la décision sur laquelle s’appuie le Comité repose sur une documentation officielle de l’organisation par rapport à la description de poste.

Afin de rendre justice aux membres, le Comité reconnaît l’ensemble des tâches selon la description déjà approuvée par l’AAQ. Le membre qui demande une certification s’appuyant totalement ou en partie sur la reconnaissance de l’expérience acquise doit donc inclure dans son dossier la description officielle et certifiée de son poste par son employeur de même que la justification de sa demande selon les critères définis par l’AAQ. Le respect d’une telle procédure lui permettra de voir son dossier étudié plus rapidement.

Processus d’obtention de la certification

Le Comité de la certification et du perfectionnement est chargé d’étudier les candidatures et d’attribuer le statut de professionnel ou de technicien. Il attribue ce statut selon la définition de la nature et des tâches de l’archiviste reconnue par l’AAQ. Quant à l’attribution de la certification, elle est réalisée en conformité avec les critères de reconnaissance établis par l’AAQ et adoptés en 1996. Ceux-ci reposent sur la scolarité et sur l’expérience.

Le membre qui désire obtenir la certification est invité à compléter le formulaire de demande de certification, puis à le faire parvenir à l’adresse indiquée.