Table-ronde “Parcours d’archivistes, de la Belgique au Québec” | En ligne 28 janvier 2021

35.00$

 

28 janvier 2021 de 13h00 à 14h15

 

En stock

Inscription * 

Êtes-vous la personne à inscrire ou procédez-vous à l’inscription d’une autre personne ?

S’il y a lieu, indiquez le nom et les coordonnées de la(les) personne(s) à inscrire

Nom (courriel)

Vous voulez profitez de rabais offerts par l'AAQ? Devenez membre! Si vous l'êtes déjà, connectez-vous.

Description

28 janvier 2021 de 13h00 à 14h15

Parcours d’archivistes, de la Belgique au Québec

Elles ont en commun d’avoir traversé l’Atlantique, depuis la Belgique, et déposé leurs valises au Québec dans l’idée de renouveler leurs approches du métier :

Annaëlle Winand, détentrice d’une maîtrise en histoire et archivistique auprès de l’Université catholique de Louvain où elle a par ailleurs travaillé en tant qu’archiviste, est candidate au doctorat à l’EBSI (Université de Montréal) depuis 2014.

Amandine Chagniot, historienne de formation, spécialisée dans le management de l’information numérique et détentrice d’un Master de Spécialisation en Informatique et Innovation Business Analysis et Gouvernance IT, a été recrutée en janvier 2020 comme analyste d’affaires au service des technologies de l’information de la ville de Montréal.

Arrivée à l’été 2020 au Québec avec une expérience de dix ans comme directrice d’un centre d’archives privées en Belgique, Christine Machiels occupe présentement le poste d’archiviste-conseil à l’Association des archivistes du Québec.

Le temps de la table-ronde, elles reviendront sur leur parcours universitaire et professionnel respectif avec un double objectif : d’une part, celui de partager leurs expériences d’archiviste les plus significatives (formation, projets, motivations, obstacles, défis, évolutions) et d’autre part de proposer un regard croisé, selon qu’on se situe en Belgique ou au Québec, sur les dossiers qui mobilisent notre association professionnelle, notamment : l’environnement des archives, la formation, les pratiques archivistiques, la recherche en archivistique, les mobilisations des archivistes, la place des archives et de la gestion de l’information dans le débat public.

Intervenantes

Annaëlle Winand

Annaëlle Winand est candidate au doctorat à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (Université de Montréal). Elle détient une maîtrise en histoire et archivistique, obtenue auprès de l’Université de Louvain (Belgique) où elle a par ailleurs travaillé en tant qu’archiviste. Ses recherches se concentrent sur les notions d’archive(s), d’inarchivé et d’inarchivable dans les pratiques filmiques et vidéographiques expérimentales de réemploi. Elle est activement impliquée dans divers projets de recherche en archivistique et en études cinématographiques, dont De la diffusion à l’exploitation : nouveau regard sur l’archivistique (Prof. Yvon Lemay et Anne Klein) et Technès — partenariat international de recherche sur les techniques et technologies du cinéma, en collaboration avec le professeur André Habib. En parallèle à sa recherche doctorale, Annaëlle est programmatrice pour le Festival des films underground de Montréal (MUFF) et au Groupe Intervention Vidéo (GIV).

Amandine Chagniot

Amandine Chagniot a travaillé 7 ans dans le domaine de l’enseignement supérieur en Belgique. Elle a publié, en collaboration avec le service d’archives de l’Université Catholique de Louvain, le tableau de tri des archives des établissements d’enseignement supérieur de Belgique Francophone. Son travail était principalement axé sur la gestion de l’information pour se concentrer ensuite, dans les dernières années, sur la mise en conformité de la Haute Ecole Léonard de Vinci au nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD); projet pour lequel Amandine Chagniot participa à l’analyse qui a permis par la suite le développement d’une base de données en interne par la Haute Ecole Léonard de Vinci. Cette base de données est actuellement utilisée par différents établissements d’enseignement supérieur en Belgique francophone. Amandine Chagniot est arrivée au Québec en octobre 2019 et travaille pour le service des technologies de l’information de la Ville de Montréal depuis janvier 2020 en tant qu’analyste d’affaires.

Christine Machiels

Christine Machiels occupe le poste d’archiviste-conseil à l’Association des archivistes du Québec depuis octobre 2020. Détentrice d’un doctorat en histoire de l’Université catholique de Louvain (Belgique) et de l’Université d’Angers (France), elle a été directrice pendant près de 10 ans du Centre d’animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire (CARHOP), reconnu comme centre d’archives privées par la Communauté française en Belgique. De 2015 et 2020, elle a assuré un mandat d’administratrice à l’Association des archivistes francophones de Belgique (AAFB). Elle vit au Québec depuis l’été 2020.

Politique de remboursement

  • Un remboursement complet sera accordé pour toute demande d’annulation transmise 7 jours avant la date de l’activité. Après ce délai, aucun remboursement ne sera accordé.
  • Si un participant se voit dans l’impossibilité de participer à l’activité, son organisation peut désigner un remplaçant avant le début de ‘activité sans frais.
  • Si un participant ne se présente pas à l’activité, le coût de l’activité sera exigé et aucun remboursement ne sera accordé.

Informations complémentaires

Membre

Membre, Non-membre

Statut

Étudiant, Régulier, Retraité

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Table-ronde “Parcours d’archivistes, de la Belgique au Québec” | En ligne 28 janvier 2021”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *