congrès 2021 – FDanser

150.00$

Archivistique relationnelle : Approche éthique concernant les contenus autochtones aux Archives des jésuites au Canada, par François DANSEREAU

Une proposition de reconceptualisation des approches archivistiques en soulignant l’importance des contextes historiques englobant les documents concernant des communautés autochtones créés par les jésuites. Entre autres, les stratégies élaborées aux Archives des jésuites au Canada impliquent des priorités qui vont se pencher sur la révision de langage offensant dans les descriptions archivistiques, la formulation de valeurs d’indexation respectueuses des conceptions autochtones, un partage d’information éthique et la création d’outils de recherche et de déclarations qui positionnent les documents d’archives dans leurs contextes historiques.

Vous voulez profitez de rabais offerts par l'AAQ? Devenez membre! Si vous l'êtes déjà, connectez-vous.
Catégorie :

Description

Archivistique relationnelle : Approche éthique concernant les contenus autochtones aux Archives des jésuites au Canada

Type de communication :Conférence de 45 minutes suivie d’une période de questions de 15 minutes

Résumé de la présentation

Les archivistes doivent adapter leurs pratiques selon des théories dynamiques en pleine expansion. Cette communication met de l’avant des réflexions, perspectives et visions concernant les contenus autochtones se trouvant aux Archives des jésuites au Canada. Évoluant davantage comme des agents actifs dans le développement d’interventions archivistiques adaptées aux besoins des chercheur.e.s et communautés marginalisées, plutôt que des gardiens passifs de documents, les services d’archives font partie de la direction de mémoires collectives. En ce sens, les archivistes sont des médiateurs.trices culturel.le.s, des éducateurs.trices et des acteurs.trices impliqué.e.s dans la portée des documents historiques. Les théories associées aux archives communautaires et aux perspectives critiques amènent les archivistes vers des sentiers qui soulignent les dimensions relationnelles des archives et de l’impact sociétal des interventions archivistiques.

Cette communication confronte les conceptions coloniales de l’archivistique occidentale traditionnelle, fondées sur des principes universalistes. Nous soulignons ainsi l’incompatibilité des notions archivistiques classiques face aux réalités et au développement de connaissances autochtones. Dans la foulée des priorités établies à travers des orientations archivistiques multidisciplinaires et internationales, cette communication met en lumière une approche éthique concernant les contenus autochtones dans les services d’archives. S’inspirant de la formule de Zoe Todd et Crystal Fraser, qui insiste sur les sensibilités décoloniales dans les engagements avec les archives, nous mettons de l’avant des principes théoriques orientés vers un objectif de conciliation ou de réconciliation avec les peuples autochtones. Nous faisons ainsi part des priorités stratégiques à long terme aux Archives des jésuites au Canada, qui vont au-delà du simple traitement de fonds d’archives comprenant des contenus autochtones. Cette communication questionne ainsi comment des principes autochtones, incluant des notions de responsabilité, de respect et de réciprocité, peuvent contribuer à l’ouverture des archives dans de multiples directions.

En soulignant l’importance des contextes historiques englobant les documents concernant des communautés autochtones créés par les jésuites, nous proposons une reconceptualisation des approches archivistiques. Entre autres, les stratégies élaborées aux Archives des jésuites au Canada impliquent des priorités qui vont se pencher sur la révision de langage offensant dans les descriptions archivistiques, la formulation de valeurs d’indexation respectueuses des conceptions autochtones, un partage d’information éthique et la création d’outils de recherche et de déclarations qui positionnent les documents d’archives dans leurs contextes historiques. Ces stratégies collaboratives sont ultimement envisagées afin de développer des mesures qui favorisent l’accès aux documents historiques.

 

Notice biographique :

François DANSEREAU est Archiviste principal aux Archives des jésuites au Canada et chargé de cours à l’École des sciences de l’information de l’Université McGill. Il est l’auteur du chapitre “Men, Masculinities, and the Archives: Introducing the Concept of Hegemonic Masculinity in Archival Discourse,” dans le volume Archives and Special Collections as Sites of Contestation (2020), et d’un article sur le genre et les archives photographiques dans le monde hospitalier, publié dans Archivaria (Automne 2020). Dansereau est détenteur d’une maîtrise en Histoire de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en Sciences de l’information avec concentration archives de l’Université McGill.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “congrès 2021 – FDanser”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *