congrès 2021 – JD

150.00$

La gestion des données de recherche : sans collaboration point de salut, par Sandra LACROIX, Félix de la DURANTAYE et Jonathan DOREY

Vous voulez profitez de rabais offerts par l'AAQ? Devenez membre! Si vous l'êtes déjà, connectez-vous.
Catégorie :

Description

La gestion des données de recherche : sans collaboration point de salut 

Résumé :

Dans le milieu universitaire, un des sujets de l’heure est la gestion des données de la recherche. La GDR, comme nous l’appelons affectueusement, n’a, à priori, rien à voir avec l’archivistique; or, en réalité, elle a tout à voir avec l’archivistique! Comme il s’agit essentiellement d’un travail de sélection, d’organisation, de description, de préservation et de diffusion des données primaires de la recherche, les parallèles avec les données textuelles, analogiques et plus classiques sont relativement faciles à faire. Les pratiques et les normes en place actuellement ne couvrent que partiellement les différentes étapes du processus. Le manque de matériel de formation est criant, mais nombre de personnes professionnelles sont à pied d’œuvre pour pallier le problème. Toutefois, les notions d’évaluation et de sélection ainsi que de préservation, en raison de l’âge précoce du domaine, ne reposent pas encore sur des assises solides du point de vue théorique. Nous, des professions de l’information, avons de la difficulté à prendre des décisions éclairées sur quels ensembles de données choisir pour une préservation à long terme ou encore quels fichiers ou ensembles de données doivent être conservés ou pendant combien de temps les conserver.

La GDR mobilise les ressources et les connaissances de nombreuses unités qui fonctionnent traditionnellement en silo, notamment les bibliothèques, les archives, les services de TI, les bureaux de la recherche ainsi que les chercheuses et chercheurs. La GDR est aussi en bonne position pour faire éclater ces silos et mettre à profit les forces de tous les intervenants. Quel est donc l’apport de l’archivistique à la GDR? La séance rassemblera les points de vue des services des archives, des bibliothèques et de la recherche en abordant des enjeux tels que l’évolution de la profession en relation avec les autres disciplines ainsi que les nouvelles réalités numériques et le clivage et la transition du document vers les données.

Notices biographiques :

Sandra LACROIX est archiviste pour l’Université TÉLUQ depuis janvier 2018. Elle complète présentement un DESS en administration publique à l’ENAP. Elle œuvre dans le milieu archivistique depuis 2006 dans lequel elle a occupé des postes dans des organisations publiques et privées diversifiées. Elle représente aussi l’Université au sein du sous-comité des archivistes du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI). Elle s’implique entre autres auprès du groupe de travail sur la préservation numérique. Elle est également membre du comité de sécurité de l’information de l’Université et responsable du comité pour la réalisation de la catégorisation des actifs informationnels de l’institution. Ses champs d’intérêts professionnels s’articulent autour de la gouvernance de l’information et de la revalorisation des archives de l’Université.

Félix de la DURANTAYE est bibliothécaire à l’École nationale d’administration publique à Québec. Il détient une maîtrise en sciences de l’information et un doctorat en philosophie de l’Université de Montréal. En plus de la bibliothéconomie, qu’il pratique depuis 2016, il a déjà été chargé de cours, conférencier, librairie, comédien, musicien de scène et auteur. Ses intérêts de recherche portent sur le processus créatif artistique et scientifique, la théorisation du concept d’information, l’idéalisme allemand et la phénoménologie de l’art.

Jonathan DOREY est agent de recherche – gestion des données de recherche pour l’École nationale d’administration publique, l’Institut national de la recherche scientifique et l’Université TELUQ à Montréal. Il détient une maîtrise et un doctorat en science de l’information de l’Université McGill en plus d’être traducteur agréé. Il participe aux groupes d’experts du Réseau Portage sur la préservation et sur la planification de la gestion de la recherche et au sous-comité pour la préservation du groupe de travail sur la gestion des données de recherches du BCI.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “congrès 2021 – JD”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *