congrès 2021 – RJGV

150.00$

L’archiviste, moteur de la démocratie? Les services d’archives gouvernementaux en Chine et au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, par Rolman-James GOBEILLE-VALENZUELA

Vous voulez profitez de rabais offerts par l'AAQ? Devenez membre! Si vous l'êtes déjà, connectez-vous.
Catégorie :

Description

L’archiviste, moteur de la démocratie? Les services d’archives gouvernementaux en Chine et au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Format: Conférence, 45 minutes de présentation + 15 minutes de questions.

Résumé (325 mots)

L’accès à l’information est un aspect fondamental d’une démocratie. Les citoyennes et citoyens ayant accès à de l’information gouvernementale sont en mesure de tenir responsable les instances gouvernantes et peuvent mener un jugement politique éclairé. Naturellement, l’accès à l’information implique au préalable une mise en commun des informations, une préparation de l’information et une mise en usage de l’information.

Ce processus rudimentaire implique la création, notamment, de services d’archives, lesquels réunissent des fonds d’archives gouvernementales, préparent leur utilisation et les met à la disposition des citoyennes et des citoyens. Or, si l’accès à l’information est un élément clé des démocraties, pouvons-nous en dire autant des services d’archives? Un régime autoritaire peut-il lui aussi compter sur des services d’archives? Si c’est le cas, en quoi se distinguent-ils des services d’archives opérant dans un régime démocratique? Quelles réflexions cette comparaison peut-elle évoquer sur le rôle de l’archiviste au sein de contextes politiques variés?

Lors de cette conférence, nous comparerons la trajectoire de deux pays qui se dotés de services d’archives gouvernementaux, soit la Chine et le Japon. La différente principale réside en ce que la Chine, depuis la Révolution communiste en 1952, est devenue un État communiste autoritaire, alors que le Japon, depuis la fin de l’Occupation américaine en 1952, s’est développé en une démocratie autonome. Suivant le parcours historique de ces deux régimes, nous comparerons le fonctionnement des services d’archives gouvernementaux opérant actuellement au sein de ces deux régimes. Par la suite, des réflexions aux sujets de la fluidité du rôle de l’archiviste en fonction du régime politique seront explorées.

À la fin de cette conférence, la participante ou le participant sera en mesure, parmi les objectifs visés, d’évaluer la flexibilité de la profession archivistique, utile tant à des fins malveillantes qu’à des fins purement académiques et spéculatives; de découvrir l’archivistique asiatique contemporaine et ses enjeux; et de se questionner plus amplement sur l’apport de l’archivistique et de l’archiviste au sein des sociétés autoritaires et démocratiques.

Notice biographique

Rolman-James GOBEILLE-VALENZUELA est un diplômé de l’École de Bibliothéconomie et des Sciences de l’Information (EBSI) en archivistique. Ses intérêts de recherche sont l’archivistique japonaise, la pensée archivistique américaine contemporaine et les enjeux de diffusion des archives.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “congrès 2021 – RJGV”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *