congrès 2021 – MLD

150.00$

Archive de quarantaine : sauvegarder la mémoire du confinement en Belgique, par Marie-Laurence DUBOIS et Sarah LESSIRE

Vous voulez profitez de rabais offerts par l'AAQ? Devenez membre! Si vous l'êtes déjà, connectez-vous.
Catégorie :

Description

Archive de quarantaine : sauvegarder la mémoire du confinement en Belgique

Dès l’annonce du confinement, nous savions que nous vivions un moment historique. Dans des périodes exceptionnelles comme celle de la crise sanitaire, les archivistes jouent un rôle essentiel et dès le début, nous étions conscients que ce qui se vivait en Belgique depuis quelques semaines était exceptionnel. Nous devions donc agir rapidement pour conserver les traces de ces changements tant sur le plan individuel (vie des familles, liens sociaux redéfinis, etc.) que sur le plan collectif (maintien des fonctions essentielles, réorganisation du travail et des cours dans les institutions d’enseignement, etc.). Sauvegarder la mémoire du confinement et de la crise sanitaire pose de nombreuses questions aux archivistes tant par la masse d’informations à traiter, le caractère éphémère de nombreuses initiatives, la crainte de pertes d’informations pour étudier la situation et les technologies utilisées. Par ailleurs, nous avons dû aller plus loin et nous devions permettre à la population d’apporter sa pierre à l’édifice et lui fournir un lieu de conservation de ses témoignages et de son vécu.

En tant que fédération professionnelle des archives et gestionnaires de l’information, nous avons lancé le projet « Archives de quarantaine » avec notre homologue néerlandophone, le VVBAD. L’objectif premier est de collecter, rassembler et sauvegarder les initiatives citoyennes, les témoignages, les actions des entreprises ou associations nées durant la période de confinement. Le second objectif est de mobiliser les professionnels de l’information et les archivistes afin que chacun contribue et alimente cette dynamique de collecte du présent et permette ensuite à l’Histoire de s’écrire sur base de sources fiables et plurielles. Enfin le dernier objectif, mais pas des moindres, est d’offrir des outils et bonnes pratiques aux archivistes et gestionnaires de l’information pour lancer, par leurs propres moyens, leur projet de récolte et de disposer d’informations techniques leur permettant d’archiver au mieux ces nombreuses sources qui arrivent pour la plupart sous forme numérique. Nous avons donc mis en place la plateforme « Archives de quarantaine » (https://archivesquarantainearchief.be/fr/ ) début avril afin de répondre à ces différents objectifs. Par ce projet, nous avons également souhaité faire connaitre et rendre visible le métier de l’archiviste souvent méconnu de la société et teinté de préjugés.

Notices biographiques

Marie-Laurence DUBOIS est consultante indépendante en gouvernance de l’information, gestion documentaire et archivage managérial chez Valorescence. Diplômée en Bibliothéconomie-Documentation et en Management de l’information numérique, elle est par ailleurs coordinatrice et professeure au sein de la spécialisation en gestion des ressources documentaires multimédia mise en place à l’Henallux-Namur. Depuis 2015, elle préside l’Association des archivistes francophones de Belgique.

Diplômée en Histoire, finalité archives, Sarah LESSIRE est coordinatrice au sien de l’Association des archivistes francophones de Belgique depuis 2019. Par sa fonction, elle suit donc de près les différents enjeux du secteur des archives en Belgique et participe aux négociations en faveur du secteur des archives.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “congrès 2021 – MLD”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *